A lire dans les kiosques à journaux ce 05 janvier.

Faure Gnassingbé a-t-il codé son message ?

Le message de vœux du Chef de l’Etat à la nation et la participation des Éperviers à la CAN sont largement repris par les journaux parus ce 05 janvier.

Liberté fustige ce jeudi le silence du Chef de l’Etat depuis le début de la nouvelle année. « Vœux de courtoisie à l’orée de la nouvelle année : Faure Gnassingbé ignores ses… ‘’chers compatriotes’’ », écrit le quotidien. Contrairement au fait que certains analystes pensent que ce n’est pas un devoir pour le Chef de l’Etat de faire des vœux, Liberté trouve que « la traditionnelle cérémonie organisée par et à la Présidence de la République pour permettre aux forces vives de la nation de présenter leurs vœux de nouvel an au locataire des lieux, en fait une allégeance tacite ». Le journal conclut « Tout porte à croire que ce (dernier) cérémonial n’aura pas lieu cette fois-ci. L’un dans l’autre, il faut avouer, c’est curieux… ».

Forum de la semaine, lui n’est pas inquiet. D’ailleurs, ce ne serait pas un silence du Président de la République puisque selon le journal, « apparemment, c’est par le premier Conseil des ministres de l’année que le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, a voulu donner une idée de ce qui sera ses actions au cours de cette nouvelle année ». Et l’une des décisions de ce conseil des ministres a été l’adoption du décret portant nomination des membres de la Commission nationale de réflexion sur les réformes. Togo Matin décrypte cette information et donne les raisons de l’obligation de réussite de cette commission.

Au lieu d’attendre un quelconque discours du Chef de l’Etat, Fraternité propose d’ « Exorciser le Togo des larmes et feux de janvier ». Le journal se remémore les tragédies subies par le peule togolais au cours du mois de janvier dans les années antérieures t celle de l’incendie de la cathédrale de Lomé le 02 janvier dernier. « Plusieurs sont les ‘’janviers noirs’’ que les Togolais comptent désormais dans leur histoire commune. Cela mérite une profonde réflexion pour éviter une perpétuelle hantises » puisque « la question qui se pose dès lors est de savoir s’il s’agit d’un acte prémédité. Vu que les faits semblent se suivre et se ressembler en chaque début d’année au Togo », commente Fraternité.

Togo Presse, de son côté, amène son lectorat à se tourner vers le panier de la ménagère au lendemain des fêtes de fin d’année. « Si les produits alimentaires n’enregistrent pas d’inflation ou de pénurie, les poches, elles, sont assez vides et le panier de la ménagère assez lourd à porter », note le quotidien national.

La participation des Éperviers à la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN), intéresse aussi les journaux. Calliope Sport consacre une page à la sélection nationale dont la « participation était problématique au regard de la préparation et des problèmes liés à la forme de certains joueurs et extra sportifs, et les appréhensions légitimes au sein du public sportif ». « Mais, précise le journal, visiblement dans la dernière ligne droite pour le début de la compétition, les voyants semblent changer de couleur, et l’on peut légitimement espérer du positif de cette participation du Togo à la compétition qui démarre le 15 janvier prochain ». La Nouvelle Tribune, comme beaucoup de journaux parus ce jeudi, donne la liste des 23 joueurs sélectionnés par Claude le Roy pour la CAN : « Surprise de la pré-liste, Victor Nukafu, joueur de deuxième division au pays et Joseph Douhadji de Rivers United au Nigéria restent à quai », précise l’hebdomadaire. Togo Presse qui confirme l’information rappelle aussi que « sur les 5 joueurs locaux qui font partie du voyage au Sénégal, Le Roy a fait confiance à 3 d’entre eux. Il s’agit de Kouloum Maklibé et de Atchou Franco de DYTO ainsi que Ouro-Sama Hakim de Togo-Port ».

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don