Présidentielle 2015 :

« Faire mieux qu’en 2007, 2010 et 2013 », Bawara

Tous les acteurs sont impliqués dans l’organisation de la présidentielle de 2015, dans le souci de préserver à tout prix la paix à l’issue du scrutin.

Au niveau du gouvernement, le ton est plutôt rassurant, les conditions sont réunies pour parvenir à un scrutin libre et transparent.

Pour preuve, le cadre consensuel du processus électoral, le recours à la biométrie, la liberté dont jouissent les partis politiques sont autant de garanties, selon Gilbert Bawara, le ministre de l’Administration territoriale.

Dans un entretien accordé à nos confères de republicoftogo, il appelle tous les acteurs à « éviter à tout prix les tensions afin de ne pas créer un climat d’instabilité préjudiciable à tous ».

« L’élection présidentielle doit être un moment de rencontre, d’échange, de débat entre les acteurs politiques, les candidats et la population. L’occasion de confronter des idées, des projets, des programmes, des visions dans le domaine de l’éducation, de la santé, de l’économie, de l’emploi, de l’agriculture. Quel que soit le vainqueur, le Togo doit préserver son climat de paix », a-t-il lancé.

« Nous devons encore faire mieux qu’en 2007, 2010 et 2013 », estime M Bawara.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don