Le gouvernement, ambitieux pour l’année nouvelle

En 2017, tout le monde gagne

Selon le communiqué sanctionnant le conseil des ministres de ce 03 janvier 2016, le gouvernement entreprendra des réformes en cette nouvelle année. Elles iront de la politique au social passant par l’économie et les infrastructures.

Si plusieurs attendent le discours de vœux du Chef de l’Etat pour percevoir les grands axes de l’action gouvernementale en 2017, le conseil des ministres de ce 03 janvier en a donné des indications.

« L’année 2017 devra être une année utile pour notre pays afin que chaque concitoyen puisse percevoir les fruits de la croissance, et des efforts du gouvernement », a annoncé le gouvernement à travers le communiqué sanctionnant le conseil des ministres de ce 03 janvier.

L’exécutif togolais pense à la dette du pays. Passées à plus de 1800 milliards de FCFA en septembre 2016, les dettes intérieures et extérieurs peuvent fragiliser l’essor économique du pays. Et le gouvernement semble trouver la solution au problème, voulant réduire l’endettement.

« Des discussions sont déjà en cours avec le Fonds Monétaire International (FMI) en vue de la conclusion d’un programme sur 3 ans. Ce programme devrait permettre à notre pays de maîtriser son endettement tout en soutenant notre croissance économique en vue de créer la richesse nécessaire pour l’amélioration des conditions de vie des populations », précise le communiqué du conseil des ministres. Une mission du FMI sera à Lomé prochainement selon le même communiqué, dan sle cadre de cette initiative.

Outre la question de l’endettement, le gouvernement entend prendre à bras le corps les questions liés à la santé et à l’éducation. Il procédera, selon le communiqué, à une « intensification des actions » dans ces secteurs.

Aussi, « l’agenda gouvernemental accorde une place importante à l’accélération du chantier de la décentralisation », selon le communiqué. Notons tout de même le gouvernement avait organisé du 06 au 08 décembre 2016 à Lomé un atelier sur la question. Il en ressortait que les élections locales auront lieu avant la fin de l’année 2018.

Au plan des infrastructures, le gouvernement, en 2017, procédera à une transformation du secteur numérique au service du développement.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don