Performances économiques

Du rouge pendant 5 ans, Asky passe au vert

Asky a enregistré au titre de l’exercice 2015 un bénéfice de 2,2 milliards de FCFA. Un bon résultat pour l’entreprise qui a connu jusque-là des pertes considérables.

Après plus de 25 milliards de pertes sur les cinq précédentes années, Asky sort du rouge et fait un bénéfice de 2,2 milliards sur l’année 2015. L’information a été donnée, ce 24 juin, par le président du conseil d’administration de la compagnie, M. Gervais Djondo. Ceci au cours d’une conférence de presse initiée pour informer les professionnels des médias sur les résultats de l’entreprise en 2015.

Alors même que l’Association du transport aérien international (IATA) annonce des pertes cumulées pour les compagnies aériennes africaines dans l’ordre de 700 millions de dollars, Asky peut se réjouir donc. Cette situation était d’ailleurs prévisible au regard des prévisions établies à la création de l’entreprise, il y a six ans.

Ont pesé dans cette réussite le dévouement du personnel et le partenariat établi avec Ethiopian Airlines.

Les chiffres, au terme de l’année 2016 également s’annoncent positif selon le directeur de la structure, Henok Teferra.

« En terme de performance et de ponctualité, en moyenne 80% de nos vols ont aboutis pendant l’année. A travers nos sondages réguliers, nous remarquons que 89% de nos clients sont satisfaits de nos services. 2015 à été donc une année positive et nous sommes confiants que 2016 également le sera », a-t-il lancé.

Des efforts seront menés pour améliorer ces résultats. Il sera, surtout selon M. Djondo, question d’améliorer la qualité du service et augmenter le nombre de destinations.

« Nous avons demandé à pouvoir effectuer des vols sur la Mauritanie, le Cap Vert, et la France. Cela ne dépendra pas de nous. Nous espérons y arriver », a indiqué, de son côté, M. Teferra qui a affirmé que l’entreprise comptait augmenter de 10% le nombre de ses passagers.

Les responsables d’Asky n’ont pas manqué de présenter leurs regrets et excuses aux clients pour les désagréments subis suite à une récente crise qui a secoué la compagnie. Ils ont également félicité les autorités togolaises pour leurs efforts surtout dans la réhabilitation de l’aérogare de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma de Lomé.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don