Première édition de Fair Play Thimo

Du foot après de longs travaux

Un tournoi de foot a réuni, vendredi, des volontaires ayant œuvré depuis septembre dernier pour le compte des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO) promus par l’Agence Nationale du Développement à la Base (ANADEB).

Ce 30 décembre , s’est tenu sur le terrain de Tokoin Tamé un festival de football petits poteaux ayant réunis des jeunes volontaires. L’initiative émane du collège des superviseurs volontaires seniors des Volontaires d’engagement citoyen communément appelés JDS (Jeunes déscolarisés).

Ont concouru des jeunes représentant les quartiers Tokoin Tamé, Togblécopé, Gbadago, Nukafu, Hanoukopé, Bè, Adakpamé et l’Agence nationale de salubrité publique (ANASAP). Au finish, ce sont les volontaires du quartier Nukafu qui ont remporté le trophée mis en jeu : ils ont battu en finale, aux tirs au but, l’équipe des jeunes de Gbadago, 1-0.

Cette compétition s’inscrit dans le cadre de la fin de mission de la deuxième vague des JDS de Lomé. En effet, depuis le 05 septembre dernier à ce jour, 288 JDS de 54 quartiers de Lomé ont curé des caniveaux, enlevé des dépotoirs sauvages, désherbé, balayé, aménagé des espaces verts et sensibilisé les populations.

Sur l’étendue du territoire, environ 1225 autres volontaires ont été formés et déployés à Atakpamé, Kpalimé, Sokodé, Kara, Kanté, Tandjoare et Dapaong sur la même période. Ils arrivent eux aussi au terme de leur mission ce 30 décembre.

Pour leur réinsertion professionnelle, l’Agence nationale pour le développement à la base (ANADEB) et la Direction de l’artisanat se chargeront de doter de matériels de travail ceux qui ont appris un métier, inscrire en apprentissage certains et accompagner ceux qui le souhaitent pour l’accès aux financements de leurs projets ou de leurs activités génératrices de revenus.

La phase nationale du projet de « Volontariat des jeunes déscolarisés (JDS) » a été lancé en septembre dernier à Kara par la ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Mme Victoire TOMEGAH-DOGBE. Ce projet qui a reçu un appui financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à hauteur de 45 millions de FCFA est une composante du programme de développement communautaire en zones urbaines (PDC-ZU).

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don