Pour mars 2018

Deux FAI feront du Togo un hub numérique dans la sous-région

A partir de mars 2018, l’internaute togolais va définitivement oublier les problèmes de connexion internet qu’il rencontre depuis toujours.

C’est ce qu’à annoncer ce jeudi à Lomé, la ministre en charge de l’Economie numérique, Mme Cina Lawson au cours d’une cérémonie officielle de signature et de remise des licences des Fournisseurs d’accès internet (FAI).

Ils sont au total deux (2) nouveaux fournisseurs d’accès internet qui vont désormais partager le marché de la connexion internet avec Togo Telecom et Café Informatique. Il s’agit du Groupe Vivendi Africa Togo (GAT) représenté par M. Alexandre Cohen et la société Teolis de son administrateur, M. Robert Eklo.

« La majeure partie de la population togolaise utilise déjà un téléphone portable qui est un outil de télécommunication le plus répandu au Togo. Or, avec l’avènement de l’internet, le mobile n’est plus uniquement un moyen de communication traditionnel, il est désormais utilisé pour désenclaver les zones rurales, pour faciliter l’accès à des services primordiaux comme l’éducation, la santé mais également l’inclusion financière grâce à la création de porte-monnaie électroniques et de développement d’applications mobiles diversifiées », a expliqué la ministre.

Pour accompagner cette évolution technologique, a-t-elle martelé, nous comptons sur l’ensemble des fournisseurs d’accès internet pour offrir les meilleurs services aux meilleurs prix, afin de satisfaire pleinement les consommateurs togolais et de faire de notre pays un hub numérique dans la sous-région.

Selon M. Alexandre Cohen, représentant de GAT, lorsqu’ils parlent de haut débit, ils parlent de la dernière technologie avec une stabilité incomparable. Je parle là, a-t-il précisé, du très haut débit à domicile.

Ces deux (2) sociétés ont désormais neuf (9) mois pour déployer leurs matériels et être opérationnels.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don