Résolution de conflits au Togo

Des référentiels culturels communs aux acteurs

Les représentants des différents corps notamment les chefs traditionnels, des confessions religieuses, des institutions de la République, des délégations spéciales et des organisations de la société civile, des « artisans de paix au Togo » ont pris part ce mercredi à Lomé, à un atelier de partage d’expériences et de capitalisation des acquis.

Placée sous le thème : « prévention des conflits, approches régionales et nationales », cette rencontre a été ouverte par la Secrétaire d’Etat, chargée des droits de l’homme, Mme Polo Nakpa.

Les participants vont être dotés de référentiels culturels communs pour agir sur les comportements et améliorer le vivre ensemble.

Selon Mme Nakpa, chacune des communautés ici au Togo a sa manière de résoudre les problèmes et les conflits. « Cet atelier permettra de partager leurs expériences et leurs bonnes pratiques dans la prévention des conflits. Les efforts qui ont été faits, il faut les préserver », a-t-elle ajouté.

Le Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement (UNREC), la Déclaration d’Accra et la Charte de l’Union africaine de la démocratie, des élections et de la bonne gouvernance prônent en disent long sur la promotion des formes et méthodes endogènes de résolution des conflits.

Conformément à ces instruments de prévention des conflits dans les Etats, le Secrétariat d’Etat chargé des droits de l’homme veut faire des chefs traditionnels, des confessions religieuses, des institutions de la République, des délégations spéciales et des organisations de la société civile, des « artisans de paix au Togo ».

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don