Scandale dans le camp de Sébastien AJAVON

Crédible ou pas ?

Au bénin, l’homme d’affaires et président du patronat béninois, Sébastien Ajavon, est mis en garde à vue. Il est cité dans une affaire de trafic de drogue.

18 kg de cocaïne pure dissimulés dans des cartons de gésiers de dinde, c’est ce que la gendarmerie béninoise affirme avoir trouvé, le 28 octobre dernier, dans un des conteneurs de produits importés du Brésil et destinés à la société COMON-CAJAF (Comptoir Mondial de Négoce-Comptoir Ajavon Fils), entreprise dont le patron est Sébastien Ajavon, hommes d’affaires béninois arrivé en troisième position à la dernière présidentielle dans son pays. Le politicien a été mis en garde à vue le soir même.

Dans le camp de la 17ème fortune d’Afrique en 2015 , la thèse du complot politique est évoquée. « Nous recevons des milliers de conteneurs. Comment est-ce qu’ils ont su que dans ce seul container, il y avait de la drogue. C’est une manière de voyous puisque nous avons constaté que les plombs qui étaient sur les conteneurs n’étaient plus là », a indiqué Sébastien Ajavon, lui-même, en conférence de presse, juste avant son arrestation par la gendarmerie.

Les proches du fortuné dénonce aussi le manque de preuves solides dans cette affaire, d’autant qu’aucun chef d’inculpation n’est encore retenu contre l’homme, selon ses avocats.

Une commission d’enquête a été mise sur pied pour élucider le mystère autour de cette affaire. Mais déjà, la colère gagne certains. Contre ce qu’ils qualifient de « détention arbitraire », des jeunes ont barricadé, samedi dernier, des artères de Cotonou et incendié des pneus sur certaines voies.

La garde à vue de Sébastien Ajavon peut durer huit jours conformément à ce que prévoir la législation béninoise. Wait and see.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don