La table d'honneur

Les artistes de la chanson se mobilisent

Création du « Collectif Y-en-a Marre, Etiamé »

Des artistes togolais engagés de la chanson réunis au sein du « Collectif Y-en-a Marre, Etiamé », revendiquent et exigent la création du Haut Conseil National de la Culture (HCNC) au Togo.

Agissant au nom et dans l’intérêt de tous les acteurs culturels du Togo, tous secteurs confondus, toutes disciplines confondues, tous genres confondus et toutes expressions confondues, ce Collectif d’artistes a rendu public lors d’une conférence de presse jeudi à Lomé, une plate-forme revendicative adressée au Chef de l’Etat Faure Gnasssingbé. Ceci, en présence des trois responsables du Collectif Sauvons le Togo (CST).

Selon les responsables, la création de ce mouvement intervient dans une atmosphère de crise profonde, tant dans le secteur culturel que dans d’autres de la vie de la société togolaise.

Pour Frédéric Gakpara, coordonateur du Collectif, seule la création d’un HCNC pourrait gérer ce secteur, les paramètres de l’évolution des artistes, la gestion du financement public au service de tous les artistes.

« Nous avons constaté l’échec de la gestion publique de la chose culturelle et seule, la représentation des professionnels dans un cadre de concertation avec les représentants de l’Etat, peut gérer la chose culturelle à bon escient. Cette structure saurait garantir une confiance, un assainissement et un développement du secteur culturel », a souligné M Gakpara.

Les responsables du CST, disent apporter un soutien sans faille au « Collectif Y-en-a Marre, Etiamé ». Ils motivent cette démarche par une vision plus ou moins semblable à celle de la CST.

A propos de l'auteur

Du même auteur