Flash
27.02.2017 Football : Résultats des matches de la 16ème journée du championnat national de première division et classement à l’issue de ladite journée : l’AS Togo Port en tête
27.02.2017 Economie : Kodzo Sévon Adedzé est le nouveau commissaire général par intérim de l’Office togolais des recettes (OTR). Il supplante à ce poste le canado-rwandais Henry Gapéri. M. Adédzé était le Commissaire des douanes et des droits indirects à ladite institution.
26.02.2017 Le Commissaire général de l’OTR, Gaperi, s’en est allé
20.02.2017 Togo/ Football : Ce week-end ont été joués les matchs de la 15ème journée du championnat national de première division. les résultats se présentent comme suit : Foadan vs As Togo Port (0-0) ; DYTO vs Asko (1-1) ; Unisport vs Semassi (1-1) ; Koroki vs Agaza (1-0) ; As OTR vs Anges (2-1) ; Maranatha vs Gomido (2-1) ; Gbikinti vs Kotoko (1-1).
20.02.2017 Télécommunications : Les prochains abonnés Togo Cellulaire pourraient avoir des numéros du type 70 xx xx xx. En effet, à la liste des numéros commençant par 90 ; 91 ; 92 ; et 93, l’opérateur de téléphonie mobile ajoute désormais le 70. Au Togo, Togo Cellulaire se positionne comme leader dans son secteur d’activité. Togocel compte plus de trois millions d’abonnés à ce jour.
02.02.2017 Togo/ Météo : Issaou Latifou, docteur en climatologie est désormais Directeur général de la Météorologie nationale. Le décret portant sa nomination a été voté ce 31 janvier au Conseil des ministres.
02.02.2017 Togo/ Sécurité : Selon le directeur du secteur maritime de la police, Sylvain Namangue Kolani, ont été décomptés en 2016 dans la région maritime 2 297 cas d’infractions et 374 accidents de circulation. Dix (10) commissariats, sept (07) postes de police et deux (02) compagnies d’intervention assurent la sécurité dans ledit secteur.

Modernisation de la justice togolaise

Connaître l’effectif du personnel du ministère de la justice et évaluer les besoins

En décembre 2016, l’ensemble de l’effectif en place au sein du ministère de la justice s’élevait à 1345 agents, dont 18% de magistrats, 15% de greffiers, 18% de personnels administratifs, 35% de surveillants de l’administration pénitentiaire, 13% de volontaires et bénévoles et 1% de contractuels.

Pour obtenir cet effectif, les juridictions et l’inspection générale des services juridictionnels et pénitentiaires ont été soumis à un audit. Le rapport provisoire de cet audit à fait l’objet d’un atelier de validation ce jeudi à Lomé.

L’objectif dudit atelier est d’enrichir les constatations et les recommandations contenues dans ce rapport pour finalement en faire un document d’aide à la décision qui sera à la disposition des autorités.

« L’audit organisationnel et fonctionnel des juridictions et de l’inspection générale des services juridictionnels et pénitentiaires, s’inscrit dans la continuité de celui réalisé en 2012 avec l’appui du PNUD  », a déclaré M. Idrissou Kolou Moustafa, régisseur du programme d’appui au secteur de la justice.

Il s’avère donc nécessaire que dans le cadre du PASJ, a-t-il précisé, l’audit organisationnel et fonctionnel puisse s’étendre aux juridictions et à l’inspection générale.

« L’entreprise de modernisation de la justice togolaise se poursuit et, à ce jour, l’état de cette justice enseigne que des avancées notables ont été effectuées dans plusieurs secteurs et sur plusieurs aspects. Plusieurs réformes politiques ont été initiées et conduites avec succès », a-t-il laissé entendre.

A l’ouverture des travaux, le garde des sceaux, ministre de la justice et en charges avec les institutions de la république, Puis Agbetomey a fait savoir que « la mise en œuvre de cette politique de modernisation nécessite la mise à disposition de moyens conséquents. Ce qui signifie qu’il faudra mettre la justice dans des conditions de fonctionnement optimal sur la justice dans le double plan structurel et conjoncturel  ».

« Ils demeurent encore nombreux, les défis conjoncturels et structurels quand bien même, dans un contexte de conjoncture généralisée, le gouvernement a consenti des efforts pour la construction ou l’extension d’infrastructures immobilières judiciaires à Lomé, Aneho, Atakpamé et Kara ou pénitentiaires à Kpalimé  », a-t-il conclu.

Au vu du rapport provisoire de l’audit, des avancées ont été réalisées mais il faut noter également des insuffisances.

A propos de l'auteur

Du même auteur