Du 25 au 30 juillet à Lomé

Conférence de l’Alliance mondiale des organisations Wycliffe

Lomé accueille du 25 au 30 juillet, la 2ème conférence des leaders des organisations Wycliffe venant de huit (8) pays, à savoir du Bénin, du Burkina Faso, de l’Ethiopie, du Kenya, de la République centrafricaine, de la République démocratique du Congo, du Tchad et du Togo après le Kenya l’année dernière.

Cette conférence de l’Alliance mondiale des organisations Wycliffe (WAM), a été lancée ce dimanche à Lomé, en présence de M. Mundara Muturi, Directeur régional pour l’Afrique de l’Alliance mondiale Wycliffe.

Pendant six (6) jours, cette rencontre régionale sera consacrée à un programme de réflexion interafricain sur le leadership authentiquement africain.

Selon M. Mundara Muturi, le leadership dont il s’agit est un leadership authentique basé sur les valeurs bibliques et dont les caractéristiques sont très proches des valeurs africaines, un leadership qui se base sur le respect et la compassion, compatibles au système de gestion africain.

« L‘un des plus grands problèmes de l’Afrique, c’est un problème de leadership. Ce n’est ni un manque de ressources, ni de ressources humaines mais c’est un problème de leadership basé sur une vision spécifique. Notre objectif, c’est d’aider l’Afrique à avoir un leadership authentique de façon à pourvoir des institutions qui quittent la manière traditionnelle de diriger l’Afrique », a-t-indiqué.

C’est un programme de trois (3) ans. Après Lomé, les leaders des organisations Wycliffe des 8 pays se retrouveront en 2017 dans un autre pays africain.

Le Directeur exécutif de Wycliffe Togo, le Révérend Antonin Kodjo Azoti, a de son côté relevé que leur objectif n’est pas seulement de traduire la Bible mais que son message puisse vraiment impacter les gens.

« Dans ce sens, le leadership a un grand rôle à jouer. Si le leadership n’est pas efficient et que les leaders n’ont pas les moyens de donner au peuple ce dont il a besoin et de pouvoir le conduire de la meilleure manière possible dans le contexte africain, l’impact voulu ne sera atteint. Dieu a mis dans chaque individualité quelque qui permet de le connaître de façon unique. Si nous ne conduisons une réflexion qui permet de ressortir cela, nous allons toujours dépendre de la réflexion de l’autre », a-t-il ajouté.

Les organisations Wycliffe sont nées de la vision de Cameron Townsend, un jeune colporteur de Bibles. Il en existe plus de 120 de ces organisations dans le monde qui travaillent parmi les mouvements de traduction de la Bible.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don