Parutions du vendredi 12 août 2016

Conclusions de l’atelier du HCRRUN sur les réformes : On en sait un peu plus

L’atelier du HCRRUN sur les réformes politiques et institutionnelles et la visite du Président de la République togolaise, Faure Gnassingbé en Israël sont les sujets qui intéressent la plupart des journaux parus en kiosque ce vendredi.

« Atelier du HCRRUN sur les réformes, le voile enfin levé sur les conclusions et recommandations ! », s’exclame Liberté.
Selon le quotidien, l’opinion n’a pas eu connaissance de la quintessence du rapport de ces assisses censé être remis exclusivement à Faure Gnassingbé et entouré d’un secret d’Etat par les organisateurs.

Forum de la semaine prend soin de publier l’intégralité du document de synthèse transmis à Faure Gnassingbé et écrit : « le HCCRRUN a enfin rendu public, la synthèse des travaux, qui a été transmis au Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé quelques jours après la clôture de ces travaux’.
Et le quotidien d’ajouter une citation de la présidente de l’institution HCRRUN : « Nous avons besoin désormais d’institutions qui nous ressemblent et qui nous rassemblent’’ ».

« Après l’échec de sa proposition de loi, l’ANC envisage une démission en bloc du parlement », lit-on à la Une de Focus Infos qui continue en affirmant que l’idée d’une telle démission ne fait cependant pas l’unanimité au sein du parti, même si elle poursuit son bonhomme de chemin.
En témoigne, selon le journal, une confidence d’un responsable du parti qui dit : « depuis vendredi, on a pu rallier quelques uns de nos cadres et ce n’est qu’un début  ».
Pour Focus Infos, « si l’on rencontre davantage de partisans de la démission hors de l’Assemblée nationale, c’est parce que la plupart des élus rencontrés, rechignent à adopter cette ligne, qualifiée de kamikaze ».

La visite de Faure Gnassingbé en Israël est le second sujet qui attire l’attention dans les colonnes des journaux.
« Visite officielle de Faure Gnassingbé en Israël : vers la définition d’un front sécuritaire africain commun contre le terrorisme », titre L’Eveil de la nation.

« Inquiets des énormes risques que constituent les menaces terroristes, M. Faure Gnassingbé a sollicité l’expertise israélienne pour lutter contre ce défi, et pour cause, le terrorisme est un vrai problème pour l’Afrique et pour le Togo contre lequel, il faille agir efficacement. En réponse à cette sollicitation, il en ressort, selon un communiqué, qu’ils sont convenus de l’organisation à Lomé d’un sommet israélo-africain sur le thème ’’sécurité et développement en vue du renforcement des liens de coopération entre Israël et l’Afrique  », informe-t-il.

Abordant dans le même sujet, L’Union pour la patrie fait savoir que l’Israël approuve déjà la charte de Lomé qui sortira de ce Sommet sur la sûreté et la sécurité maritimes en octobre.
« Le Premier ministre israélien a formulé son vif souhait pour la réussite de cette rencontre et plaidé que toutes les parties concernées œuvrent de bonne foi en vue de l’adoption et de la signature de la charte de Lomé sur la sûreté et la sécurité maritime  », ajoute-t-il.

Dans la droite ligne que ses prédécesseurs, Golfe info estime que le Togo consolide son partenariat avec l’Etat Hébreux à travers la visite de Faure Gnassingbé en Israël.

«  Il s’est agi pour le chef de l’Etat de réaffirmer sa position du Togo sur des questions politiques d’ordre stratégique et qui concernent essentiellement l’Israël. Le Togo a par exemple toujours été pour une solution à liens déjà existants. Israël a déjà formé depuis la dernière visite du président Faure Gnassingbé en 2012, une vingtaine d’étudiants togolais inscrits en agronomie  », ajoute le journal.

En rubrique société, et dans une interview accordée à Mme Victoire Tomégah-Dogbé, Libération indique que «  le FNFI est la réponse du Gouvernement, à l’exclusion financière qui touche une partie importante de la population togolaise ».

L’Alternative pour sa part s’intéresse à une affaire de 5.000 tonnes d’engrais. Selon le journal, dans cette affaire, le Premier ministre Klassou ordonne et le ministre de l’agriculture Agadazi contre-ordonne au profit de Julie Béguédou et Jacki Aka.
« Suite à la cession de 5000 tonnes d’engrais de l’Etat togolais à trois entreprises privées, sur décision du Colonel Ouro-Koura Agadazi, la Primature avait réagi et demande une suspension du processus. Elle a même enjoint le ministre à demander aux entreprises bénéficiaires du deal de verser l’intégralité de ce qu’elles ont déjà perçu dans la commercialisation dudit engrais à l’Etat, via la Centrale d’approvisionnement et de gestion des intrants (CAGIA). Seulement, quatre jours après, cette décision de la Primature, le ministre Colonel prend une nouvelle décision qui prend le contre-pied de celle de son supérieur hiérarchique  », fait savoir le journal.

En société, Le Bâtisseur évoque le problème de l’« exorbitante » augmentation prix du gaz butane au Togo.
« Alors que les togolais espéraient que le prix du gaz butane va suivre la tendance baissière des prix des produits pétroliers, c’est plutôt une augmentation du prix du gaz qui est annoncé mercredi. Désormais, une bouteille de gaz de 6kg est commercialisée à 4.650 francs CFA contre environ 3.500 francs CFA initialement. La bouteille de 12,5 kg passe de 6500 francs CFA à 9.690 francs CFA alors que celle de 20 kg est dorénavant payable à 15.500 francs CFA, de même que le prix de la bouteille du gaz de 32 kg est monté à 24.800 francs CFA. Quant à la bouteille de 35 kg, elle est désormais vendue à 27.125 francs CFA », déplore le journal.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don