Revue de la presse du lundi 27 février

Au revoir Gaperi !

Les journaux parus lundi ont tous commenté la visite d’une délégation du Congrès américain au Togo et la nomination de Kodzo Adedzé à la tête de l’OTR en remplacement du canadien d’origine rwandaise Henry Gapéri.

La nomination par le Conseil des ministres de Kodzo Adédze au Commissariat général de l’Office togolais des recettes (OTR) suscite beaucoup d’attention de la part des journaux parus lundi à Lomé.

« Direction de l’OTR : Kodzo Adedze nommé Commissaire général par intérim, Henri Gapéri viré pour népotisme », lit-on à la page 3 de Forum de la Semaine. Des raisons de cette nomination surprise alors que le mandat de Gapéri n’est pas à son terme, Forum de la Semaine en a. « Il est reproché à l’ancien locataire de l’OTR, un certain nombre de faits dont le népotisme et l’emploi de ses compatriotes aux diplômes douteux comme experts et qui sont fortement rémunérés. En outre, il est reproché à M. Gapéri, un certain nombre de prise de décisions unilatérales et sans concertation aucune des autorités togolaises…Toutefois, le canadien d’origine rwandaise, n’est pas parti avec l’argent du Togo comme le spéculent certaines mauvaises langues  », écrit le quotidien.

La Symphonie est d’avis. Le journal, qui présente les grands défis que doit relever le nouveau patron de l’OTR, épingle Henri Gapéri en ces termes, « Gapéri, annoncé comme un génie, s’est révélé finalement comme un piètre manager et était devenu un danger pour notre économie qui s’enfonçait peu à peu dans un abysse. Son système de gestion a fait développer des formes sophistiquées de corruption alors que le robot OTR était conçu pour combattre ce fléau. "

« Après un bilan de gestion des plus curieux, Henri Gapéri viré de l’OTR », écrit, de son côté, Temps Nouveaux. Pour le journal, «  le remplacement de Gapéri semble réjouir les togolais qui ont toujours considéré comme une insulte à l’intelligentsia le fait de confier la gestion de l’OTR à un étranger ».

Satisfaction semble-t-il y avoir chez les confrères de La Voix du Peuple. Le journal écrit, « Le Togo retrouve ses finances : un togolais à la tête de l’OTR ». « Le Togo vit des situations difficiles depuis la création de l’OTR. Les opérateurs économiques quittent le Port autonome de Lomé. Perte d’emplois à cause de la fermeture des entreprises pour difficultés de paiement de l’OTR », voilà autant de choses qu’impute le journal à Gapéri qu’il accuse aussi d’avoir quitté son poste en emportant 23 milliards de FCFA, contrairement aux allégations de Forum de la Semaine. Confirmation au conditionnel dans Le Correcteur. Le journal écrit, «  Gapéri aurait fui le Togo depuis quelques jours avec plusieurs dizaines de milliards  ». Il trouve aussi que l’OTR est un échec. «  Plusieurs entreprises et boutiques ont fermé de gré ou de force sous les pressions fiscales. En vérité, l’OTR est un grand échec et le départ sur la pointe des pieds du premier responsable est une belle illustration », lit-on.

Togo Réveil n’est pas moins ravi. « Aujourd’hui, la décision de virer le rwandais, qu’elle se fonde sur l’absence de résultats ou sur la juste vision du Chef de l’Etat qui veut redresser les choses et sortir progressivement son pays d’une tutelle qui ne dit pas son nom et qui a longtemps fait insulte à l’intelligence et à la compétence des togolais, est un réel motif de satisfaction  », écrit l’hebdomadaire.

«  Henry Gapéri, plus jamais ça, le Togo n’est pas une ONG et encore moins une institution internationale », s’écrie Courrier de la République. « Arrête à travers la gorge du gouvernement », « un épouvantail pour tous les hommes d’affaires », l’homme qui a « mis l’économie sens dessous, sens dessus », Henri Gapéri n’est pas ménagé par l’hebdomadaire qui se demande si « Adédzé et ses autres commissaires sauront arrêter la gangrène qui s’est emparée de l’économie togolaise  ». Togo Matin prévient la nouvelle équipe dirigeante, « Le travail confié désormais à Kodzo Adédzé déterminera en grande partie la réussite ou l’avenir de l’OTR ».

Liberté jubile. Le journal avait prédit semble-t-il ce départ dans sa parution du 30 septembre 2016. Le journal revient sur cette publication et demande la réalisation d’un « audit pour situer les responsabilités » au sein de l’office « après l’échec et les malversations ». Le journal ne comprend pas néanmoins pourquoi un recrutement n’a pas été fait sur appel d’offres pour trouver un commissaire en remplacement de Gapéri. « Au nom de quelle orthodoxie Kodzo Adédzé a-t-il été parachuté à la tête sans ce préalable », se questionne Liberté.

Nouvelle Opinion rame, de son côté, à contre courant. Le journal trouve que ce départ de Gapéri marque la fin de sa mission. Pas de constats amers chez Nouvelle Opinion.

Autre sujet en vogue dans l’actualité, la visite au Togo, le 25 févier, d’une délégation du congrès américain. Togo Matin, Togo réveil et Forum de la Semaine informent que la délégation a rencontré le Chef de l’Etat, le Premier ministre et le ministre des affaires étrangères.

La Symphonie affirme qu’ont été au cœur de la rencontre, « plusieurs sujets d’intérêts communs ». Il s’agit selon elle de « la coopération bilatérale, …l’appui des Etats Unis pour la sécurité, la stabilité et la prospérité du Togo... la recherche des voies et moyens pour le renforcement de la coopération économique et surtout l’organisation du prochain forum de l’AGOA à Lomé ». Information relayée aussi par Togo Presse.

«  Aujourd’hui, tout porte à croire que, dans le cadre du Millénium Challenge Account, cette visite prouve à suffisance que le Togo serait éligible pour ce programme américain vu les efforts dans plusieurs domaines consentis par les autorités » commente Nouvelle Opinion.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don