Journée Mondiale de la Population

Attirer l’attention sur la question du Planning Familial

Le monde entier a célébré, hier, 11 juillet 2017, la Journée mondiale de la population (JMP) sous le thème : « Planification familiale : Autonomisation des populations et développement des nations ».

Cette journée, 30ème du genre a été marquée au Togo précisément à Lomé par la sensibilisation du public à la question cruciale de la Planification Familiale (PF) inhérente au développement et à l’épanouissement sociale.

C’était en présence du ministre de la Planification du développement, M. Kossi Assimaïdou, de personnalités administratives, traditionnelles, ainsi que des acteurs de développement.

La Journée mondiale de la population, dont le but est d’attirer l’attention sur l’urgence et l’importance des questions de population, a été instaurée en 1989 par le Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour le développement, fruit de l’intérêt suscité par la « Journée des cinq milliards » célébrée le 11 juillet 1987.

« Conscient de la contribution positive et capitale de la planification familiale au développement économique et social des communautés, à travers l’autonomisation des femmes, le gouvernement togolais s’emploie à la rendre accessible à tous les niveaux et les multiples actions courageusement engagées nous ont permis d’avoir aujourd’hui, une prévalence contraceptive de 17% et un indice de fécondité qui est de 4,8% enfants par femmes », a martelé le ministre.

La planification familiale consiste essentiellement à permettre aux populations d’atteindre le nombre souhaité d’enfants et de déterminer l’espacement des naissances. Caractérisée par des méthodes des contraceptions et le traitement d’infécondité, elle est une approche qui met en lien l’aspect aussi bien de la croissance de la population que de celui économique.

Pour le Représentant-Résident de l’UNFPA au Togo, M. Saturnin Epie, la célébration de cette Journée Mondiale de la Population vise à attirer à nouveau l’attention des décideurs sur l’impérieux devoir de rendre les services de planification familiale disponibles et accessibles à tous.

Dans le monde, environ 225 millions de femmes, à l’heure actuelle n’ont pas accès à des services de planification familiale modernes. En 2016, les produits contraceptifs fournis par le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) ont permis d’éviter 11,7 millions de grossesse non désirées et près de 3,7 millions d’avortements pratiqués dans des conditions insalubres et il est estimé à 29.000 le nombre de décès maternels évités.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don