L’Acte 7 de la « Caravane d’Afrique »

Amtha Kol sur scène le 8 juillet prochain

Lomé accueille du 7 juillet au 7 août prochains, la « Caravane d’Afrique », un événement culturel qui donne depuis une dizaine d’années une ouverture à la culture africaine sur le plan international.

C’est ce qu’à annoncer au cours d’une conférence de presse ce mercredi, l’artiste de la chanson togolaise Amtha Kol.

Cet évènement culturel sera marqué par une conférence débat le 7 juillet dans le jardin de la cafétéria d’Agora Senghor et a pour thème : « Femme entrepreneur, l’art de diriger ». Elle sera suivie d’un « Quartier des danses » et exposition au même endroit.

Le 8 juillet où les choses proprement dites vont commencer, l’artiste auteur de l’emblématique chanson « Chékélo » sera en concert live dénommé « Amtha Kol de retour » et entouré de ses confrères artistes et troupes culturelles. Elle promet revisité ses sept (7) albums déjà disponibles sur le marché togolais.

La troupe Amtha Kol va quitter Lomé pour se rendre à Dapaong, sa ville natale, où il y aura la pose de la première prière de la construction de l’espace « Caravane d’Afrique » le 29 juillet. Ce sera le lieu d’accueillir la 10ème édition de cet événement dans banalement trois (3) ans.

Avant d’exprimer son dévouement pour le travail qu’elle abat dans le domaine de la musique, Amtha Kol n’a pas manqué de relever également que la culture togolaise est en souffrance. « Cela me fait vraiment mal. Je n’ai pas de soutien et aucun jackpot derrière moi. Mais je fais tout avec l’amour parce que j’aime mon pays. Je ferai ce combat jusqu’à mon dernier souffle », a-t-elle laissé entendre.

La Foire Made in Togo qui ouvre ses portes du 27 au 7 août 2017, est le lieu choisi par l’artiste de la
chanson togolaise Amtha Kol pour présenter une fois encore son talent.

De son vrai nom Amina Kolani, la lionne de la « Caravane d’Afrique » a déjà parcouru la ville de Dapaong à travers une tournée l’année dernière pour le compte de la 6ème édition de son concert musical. Elle est également titulaire d’un Master en administration de gestion des projets culturels.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don