13ème Foire internationale de Lomé

Agriculture biologique : les réalités

La 13ème Foire internationale de Lomé se tient depuis le 18 novembre dernier. Ce lundi, elle s’est poursuivie, dans la salle Africa du site du Centre togolais des expositions et foires (CETEF) de Lomé, avec des échanges entre les acteurs de l’agriculture.

Placée sous le thème : « Promotion de l’agriculture biologique, réalités et les perspectives d’avenir », cette conférence-débat a été ouverte par le Directeur général de l’Institut de conseil et d’appui technique (ICAT), M. Ayéfouni Alé Gonh-Goh en présence du Directeur général du CETEF, M. Kueku-Banka Johnson.

Selon les organisateurs, cette rencontre d’échange, vise à sensibiliser l’opinion publique en général et les acteurs du monde agricole en particulier sur l’importance de l’agriculture biologique et sur les avantages que les acteurs du monde agricole du Togo peuvent tirer de cette agriculture.

Dans son mot d’ouverture, M. Alé Gonh-Goh a indiqué qu’avec l’intensification de l’agriculture pour obtenir de haut rendement, les acteurs de l’agriculture notamment en occident et de plus en plus dans nos pays africains maintenant utilisent des produits chimiques, des pesticides et des engrais chimiques pour pouvoir booster les rendements des cultures.

« Cette situation pose des problèmes de santé publique notamment en termes de résidu de ces produits dans les cultures, dans les récoltes. Et cela a fait que dans le monde entier, il y a eu cette nouvelle conception qu’est l’agriculture biologique et ceci est dû également au fait que le consommateur est de plus en plus exigeant par rapport à sa santé », a-t-il martelé.
Il a par ailleurs précisé que le cadre d’échanges de ce jour fait partie des prérogatives du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique pour pouvoir accompagner les acteurs dans le développement de leurs activités dans l’agriculture biologique.

La 13ème Foire internationale de Lomé prend fin le 5 décembre prochain.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don