Annonce de la mort du Gal Siaka Sangaré de l’OIF

Abass Kaboua s’est-il trompé de « Sangaré » ?

Reçu sur une radio de la place, ce mardi 10 mai, Abass Kaboua, président national du MRC (Mouvement des centristes républicains), un parti de l’opposition, affirmait avec véhémence la mort du général Siaka Sangaré, spécialiste des questions électorales et chef d’une mission de vérification et de consolidation de l’Organisation Internationale de la Francophonie qui a œuvré, au Togo, du 14 mars au 08 avril 2015. Déclaration démentie quelques heures plus tard par des proches du général.

La liberté de parole entraine parfois la propagation d’informations mensongères portant atteinte à plus d’un. Que dire des annonces non fondées du président de la formation politique MRC sur le général Siaka Sangaré ?

Abass Kaboua a affirmé que le général était décédé et enterré la semaine dernière. Du coup des amis du gal sont allés à l’information. Malheureusement ou fort heureusement, l’information n’a rien de véridique. Et c’est le confrère « La Dépêche » paru ce mercredi qui apporte un témoigne de taille.

Selon le journal, l’ancien ministre du Togo Christian Trimua, a démenti sur les réseaux sociaux l’affirmation de M. Kaboua,

« Je viens d’avoir le Général Siaka Sangaré au téléphone de Bamako pendant 20 minutes. Il est rentré de Kinshasa samedi et ce matin, il était en réunion avec le ministre de l’administration territoriale du Mali » a écrit le ministre.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don