La presse écrite du mardi 7 mars 2017

A la Une : Enseignants et élèves dans le désarroi

La révolte des élèves est le sujet qui intéresse dans les colonnes des journaux.
« Togo : Un pays en mode ‘’Pilote automatique’’ », ironise L’Indépendant en première page.

« Le front social en ébullition au Togo. L’augmentation du prix des produits pétroliers a entrainé de gigantesques mouvements de rue. Ailleurs, la récurrente grève des enseignants et ses conséquences, des élèves qui sont en débrayage dans la rue, dans la rue, dans toutes les villes du Togo, pour exiger les cours non faits », lance le journal.

Enseignants en grève, grince L’Alternative, « Elèves, maîtres des rues ».

« A Lomé, comme dans plusieurs villes du Togo, les salles de classe ont été une fois encore désertées ce lundi par les enseignants pour cause de grève. Comme depuis le début de l’année, les revendications sont restées les mêmes. Les conséquences aussi. Dans plusieurs quartiers de Lomé et sa périphérie, les élèves du public sont sortis de leurs établissements pour aller déloger d’autres qui continuaient, eux, à suivre les cours », déplore le journal.

Toujours dans cet affaire de crises dans le scolaire, Togomatin de son côté s’exclame : « La grève suspendue, mais la question demeure ».

« Après plusieurs jours de discussions, les deux parties ont finalement décidé d’observer une trève de deux semaines à compter de la fin des travaux vendredi dernier. Pendant ces deux semaines, le gouvernement étudiera les revendications des enseignants et proposera une réponse à ces derniers. Pour les enseignants, seule la réponse du gouvernement à leurs revendications déterminera si les grèves vont reprendre après deux semaines de trêve ou pas », informe-t-il.

Dans l’affaire de LCF-City Fm, Liberté fait savoir que le dossier en audience ce mardi 7 mars à la Cour suprême.

« Ce mardi 7 mars dès 8 heures, tous les regards des employés des deux chaînes, des fidèles auditeurs et téléspectateurs, des adeptes et défenseurs de la liberté de presse et de l’opinion en général seront tournés vers le siège de la Cour suprême. Et pour cause, c’est ce jour que la Cour examine le dossier en audience. Quelle sera l’issue ? », s’interroge le quotidien privé.

Togo Presse s’intéresse au 60ème anniverssaire de l’indépendance du Ghana et ajoute : « Le président Faure Gnassingbé a assisté à la célébration ».

« Le Togo et le Ghana partagent une longue tradition d’amitié et de coopération, fondée sur les liens intrinsèques nés de la géographie mais surtout tissés par des siècles d’histoire commune et de partages. Signe de la qualité des relations entre les dirigeants des deux pays, ce déplacement de Faure Gnassingbé à Accra pour la fête du 6 mars est le second dans le courant de cette année », relève le journal.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don