La presse du vendredi 14 avril 2017

50 ans de ‘’Gnassingbécratie"

14 avril 2017, double triste anniversaire pour le peuple, en pôle des journaux parus en kiosque ce vendredi.

« 5 ans de RPT avec l’UNIR, 50 ans de ‘’Gnassingbécratie », titre Liberté. 14 avril 2017, cela fait aujourd’hui 50 ans jour pour jour que la famille Gnassingbé truste le pouvoir au Togo, fait savoir le journal. Et ajoute : « Tout a commencé un 14 avril 1967, avec un certain Etienne Eyadema, qui démit kleber Dadjo du pouvoir fantoche installé par un coup d’Etat et monta personnellement au trône, après avoir assassiné le père de l’indépendance Sylvanus Olympio le 13 janvier 1963 ».

L’Alternative rame à contre-courant et note : « 14 avril 1967-14 avril 2017, 50 ans des Gnassingbé, 5 ans d’UNIR : véritable gâchis ». Selon le journal, ce 14 avril 2017, les Gnassingbé battent un triste record sur le continent africain. « Jamais pouvoir politique n’a duré un demi-siècle en Afrique. Plus de 8 Togolais sur 10 n’ont connu que les Gnassingbé au pouvoir. Connaître cette fratrie, c’est avoir été témoin ou victime de tous les abus de tous les excès qui ont jalonné les 50 dernières années de notre patrie commune : assassinats, disparitions forcées, persécutions, pillages etc. », précise-t-il.

Avec la phase 3 du processus de renouvellement bouclée, L’Union pour la Patrie montre que l’aéroport de Lomé vers sa certification d’aérodrome. « La certification des aérodromes en Afrique est une exigence de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Elle permet de juger et valider la qualité des procédures en milieu aéroportuaire. Au Togo, l’Aéroport international Gnassingbé Eyadema (AIGE), certifié en 2014 (renouvellement après trois (3) ans), a l’obligation de maintenir le respect des normes et pratiques fixées par l’OACI afin d’obtenir à nouveau la certification d’aérodrome », lance le journal. Ce processus de certification, poursuit-t-il, s’effectue en cinq (5) phases, avec des échéances à respecter.

Togo Réveil, traite le même sujet en des termes différents. « Aviation civile et sécurité : le Togo reçoit le prix du pays africain le plus efficace ». « Le Togo a été honorée par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), pour son engagement en matière de sécurité et de l’aviation civile », lit-on. Parlant de Réunion de haut niveau sur la période Post-Ebola à Monrovia, Togo Presse fait savoir que les participants ont salué le leadership du président Faure Gnassingbé.

« Au cours des travaux, le leadership du président Faure Gnassingbé a été salué par l’ensemble des intervenants, qui se sont félicités des réussites obtenues durant sa mission de coordination et de supervision de la riposte à l’épidémie à virus Ebola », informe-t-il.

A la présidence du Conseil d’administration de la CEET, L’Eveil de la nation note que Jonas Daou « jette l’éponge ». « Nommé en remplacement de Foli Bazi Katari à la tête de la CEET il y a de cela plus d’un an, celui qu’il convient d’appeler l’ex PCA de la CEET, Jonas Daou vient de jeter l’éponge. Quelques jours après sa prise de fonction, le nouveau CA coopte un nouveau DG, contrairement au précédent qui lui avait été recruté sur un appel à candidature », ajoute le journal.

Le Canard Indépendant quant à lui, parle d’Agrobusinnes et pense que le Togo veut éviter une situation à l’ivoirienne. « Au Togo, les sociétés d’agrobusiness ne sont qu’aux balbutiements. Donc, difficile de montrer leur impact sur l’économie nationale. Selon certains spécialistes, bien encadrés avec une réglementation stricte, l’agrobusiness pourrait aider les petits exploitants agricoles. Reste à savoir si l’Etat togolais est prêt à franchir le pas  », explique le journal.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don