Flash
24.05.2017 Entrepreneuriat : Ce vendredi, démarre à Lomé le Forum international pour le développement de l’entrepreneuriat en Afrique (FIDEA). L’événement est à sa première édition.
23.05.2017 Education : Komlan Adougo est devenu mercredi le nouveau président du Mouvement pour l’épanouissement de l’étudiant togolais (MEET), un regroupement estudiantin. Il supplante Komlan Kondo, en fin de mandat.
23.05.2017 Politique : Fond de la lettre datant du 22 mai 2017 de Nicolas Lawson à Faure Gnassingbé
06.05.2017 Sports/ Football : Le Togo prépare sa participation au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN). Les éperviers locaux seront en regroupement au cours de la semaine prochaine.
27.04.2017 Diplomatie : Pour ses 57 ans d’accession à l’indépendance, le Togo a reçu du Gabon et du Japon des messages de félicitations et de vœux. L’Empereur du Japon, Akihito, a adressé mercredi son message à travers ambassadeur du pays au Togo. Le message de soutien du président gabonais est, lui,parvenu au chef de l’Etat togolais, la veille.
26.04.2017 Economie : Il est organisé du 26 avril au 05 mai à Lomé le Forum international des grandes entreprises et investissement (FIGEI). L’événement regroupera quelques 150 entreprises issues de 29 pays sont attendues autour du thème « Le monde des affaires et les échanges économiques avec les pays en voie de développement ».
26.04.2017 Politique : Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) a 26 ans. Plusieurs activités seront organisées par le parti de Me Yawovi Agboyibo pour commémorer cet anniversiare. Il est annoncé, entre autres, l’inauguration d’un nouveau siège national pour le parti.

Accès à la justice en Afrique

43% des Africains n’ont pas confiance en leur justice

Les responsables d’Afrobaromètre ont publié lundi les résultats d’une nouvelle enquête : cette fois-ci sur l’accès à la justice par les Africains. Il en résulte que beaucoup d’Africains ont peu confiance en la justice qui d’ailleurs leur est, selon l’enquête, inaccessible.

L’étendue des interactions des citoyens avec leurs systèmes judiciaires et la qualité de ces interactions, voilà ce sur quoi a récemment planché les responsables d’Afrobaromètre, un projet d’enquête et de recherche dirigé en Afrique qui mesure les attitudes des citoyens sur la démocratie et la gouvernance, l’économie, la société civile, et d’autres sujets. Ils ont inclus un module sur l’accès à la justice dans le questionnaire du Round 6, exécuté dans 36 pays d’Afrique sur la période 2014/2015. Résultats, certains pays sont loin d’être en phase avec la thématique.

Les citoyens rapportent un certain nombre d’obstacles majeurs à l’accès à la justice. Aspect important, la perception que les tribunaux traînent trop à statuer sur les affaires portées devant eux est répandue. Mais d’autres obstacles – dont les frais, la corruption, la complexité des processus judiciaires, le manque d’assistance légale, et les inquiétudes quant à l’impartialité des tribunaux – réduisent également de façon significative l’accès à la justice dans beaucoup de pays.

Notons que l’accès à la justice est pris en compte dans les Objectifs de développement durables (ODD) en leur point 16 qui appelle toutes les communautés à « promouvoir l’avènement de sociétés paisibles et inclusives pour le développement durable, permettre à tous d’accéder à la justice et mettre en place des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux ». Le Programme des Nations Unies pour le Développement (2004) a même décrit l’accès à la justice comme un droit humain fondamental.

Lire les résultats de l’enquête

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don