Programme de développement communautaire en zones urbaines

334 jeunes déscolarisés bénéficient d’appuis matériels

La ministre du Développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Victoire Tomégah-Dogbé a remis ce vendredi à la Maison des jeunes d’Amadahomé à Lomé à 334 jeunes artisans de divers corps de métiers, issus des 582 jeunes déscolarisés, des kits de matériels et d’équipements.

C’est en présence de ses collègues des Enseignements primaire et secondaire, Pr Komi Paalamwé Tchakpélé, de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, Georges Aïdam et en charge de la Communication, Guy Madjé Lorenzo que la Directrice de cabinet a procédé à cette remise de matériels importants dans la vie des bénéficiaires.

Ainsi, ce sont au total 209 matériels et équipements de couture, 83 de coiffure, 20 de menuiserie aluminium, 7 de soudure, 6 de broderie, 5 de mécanique à deux roues, 2 de menuiserie de bois, 1 de tapisserie et 1 de cordonnerie qui ont été distribués à ces jeunes en fin d’exécution de la phase pilote du projet de volontariat des jeunes déscolarisés (JDS).

Dans son discours au cours de la cérémonie de remise, la ministre Victoire Tomégah-Dogbé a rappelé que la cérémonie du jour est l’aboutissement de la mise en œuvre de la phase pilote du projet de volontariat des jeunes déscolarisés (JDS) lancé le 15 janvier 2016 sur le terrain d’Haoussa Zongo.

Ce projet, selon elle, a été initié par le gouvernement togolais pour répondre au problème d’employabilité des jeunes, surtout ceux exclus des divers mécanismes mis en place. Il vise la promotion de l’engagement citoyen, la solidarité, l’inclusion sociale à l’endroit des jeunes déscolarisés et semi-scolarisés en leur offrant l’opportunité de contribuer aux solutions de développement du pays en général et en particulier de leur communauté.

Durant les quatre (4) mois que cette phase pilote a duré, les 582 jeunes déployés et les 36 superviseurs ont assaini plusieurs quartiers de Lomé. Des centaines de dépotoirs ont ainsi été enlevés, environ 20.000 mètres carrés de caniveaux ont été curés, des voies ont été aménagées. Ces jeunes, grâce à leur formation, ont pu sensibiliser les populations à la base sur les bons comportements.

Ce projet est porté par 4 différentes structures qui sont sous la tutelle du ministère du développement à la base. Il s’agit de l’Agence nationale de volontariat au Togo (ANVT) qui enrôle et forme les jeunes, de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) qui les accueille et les renforce, du Fonds national de la finance inclusive (FNFI) qui assure leur accompagnement financier et de la Direction de la jeunesse et de la l’emploi des jeunes (DJEJ), une structure qui a mis à la disposition de ces jeunes des kits de matériel et d’équipement.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Programme de développement communautaire en zones urbaines (PDC-ZU).

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don