Bel avenir pour l’agriculture africaine

1000 milliards de dollars en 2030

1000 milliards de $. Voilà ce que sera le poids du secteur agricole dans l’économie de l’Afrique subsaharienne à l’horizon 2030. Selon l’enquête « AgTech- don’t wait for the future, create it » de Pricewaterhouse Coopers (PwC) Africa (qui révèle ces chiffres), l’agriculture sera au cœur du développement de l’Afrique.

La révolution à venir sera rendue possible par un plus grand usage de technologies innovantes pour booster les rendements. « Les avancées en matière de technologie et d’innovation sont déterminantes pour l’avenir de l’agriculture », explique Frans Weilbach, responsable de l’industrie agroalimentaire pour PwC Afrique, qui poursuit en indiquant que « les agro-industries confrontées à une démographie galopante, un climat de plus en plus imprévisible et en constante évolution, sont dans l’obligation de s’adapter à ces nouvelles réalités afin d’être plus efficaces ». Une affirmation qui fait écho à l’opinion des sondés, essentiellement des agro-industriels, qui estiment que l’accès à la technologie, la rareté des ressources naturelles et les difficultés dans la chaîne d’approvisionnement constituent les grands enjeux de leurs activités.

Pour plus de la moitié de ces industriels, les investissements en Afrique représentent des opportunités de développement, et beaucoup lorgnent avec intérêt du côté de pays comme la Zambie, le Botswana, la Tanzanie et l’Afrique du Sud.

Agence Ecofin

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don